The Hollow – Memphis May Fire

Publié: 2011/04/25 par unlimitymusic dans Critiques, Rock
Tags:,

Cover de l'album

En 2009, le groupe Memphis May Fire faisait ses grands débuts avec son album Sleepwalking qui était rempli de musique plutôt joyeuse avec une ligne instrumentale douce, une voix alternant les cris et les claires. Oubliez cet « essai », en 2011 c’est tout autre chose puisqu’ils ont décidés de se mettre à la mode en exploitant au mieux leurs possibilités et nous sortent The Hollow. Un changement partiel de line-up et tout s’effondre, cependant on peut trouver des sources de satisfactions comme le magnifique chant de Matt Mullins ou encore la puissance des guitares qui donnent un nouvel aspect aux texans. En signant chez Rise Records, MMF se renouvelle et est prêt à jouer dans l’impitoyable cour qu’est le post-hardcore.

Avec tous ces changements on obtient quelque chose de sympathique mais rien d’innovant pour la plupart des pistes, pourtant il y a matière à être étonné. C’est ainsi que l’on se retrouve sonné par la puissance de « The Sinner » qui ouvre le bal de façon énergique par la voix « grasse » de Mullins qui domine de manière positive la composition. Cette façon nouvelle de chanter est un gros point positif par rapport à leur précédent album. Le chant est souvent associé aux paroles et là aussi il y’a matière à être satisfait, lorsque l’on entend « The Victim » où l’on peut entendre « I was too blind to see that you were too deaf to hear me just know if I could go back this would all be different » c’est émouvant et ça touche forcément, là aussi on ne peut que dire « Bingo ». Il s’agit là de la meilleure piste qui soit. Loin des stéréotypes de la scène rock/emo récente, Memphis May Fire nous offre des compo’ quasiment vierge de sonorités éléctro, c’est une bonne façon de faire comme les autres tout en se démarquant un chouya, en ne jurant que sur les riffs et le tambourinement comme sur « The Commanded » le groupe offre à tous les musicos une occasion de « kiffer » la vibes. C’est bien cool de parler des points positifs mais il y a aussi des choses à rectifier, tout d’abord niveau titre où on tombe dans le cliché type de la musique d’emo avec des références à la religion (voir la tracklist) ou encore le trop plein de voix criardes qui fait quelque peu désordonné par moment.

En signant chez Rise Records, la bande aura probablement perdu les fans « old school » mais elle risque également d’en gagner avec ce nouvel album, The Hollow saura trouver son public auprès des jeunes accroc à la nouvelle scène rock et qui cherchent à être « in ».

Méchet Jean

Tracklist :

  1. The Sinner
  2. The Unfaithful
  3. The Victim
  4. The Abandoned
  5. The Deceived
  6. The Commanded
  7. The Burden (Interlude)
  8. The Haunted
  9. The Reality
  10. The Redeemed
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s