Archives de la catégorie ‘Rap’

Legalize It – Kottonmouth Kings

Publié: 2011/04/27 par unlimitymusic dans Critiques, Rap
Tags:,

Cover de l'EP

Du cinéma à la musique il n’y a qu’un pas … Pour preuve, le groupe Kottonmouth Kings s’est fait connaitre grâce à Scream 2, quelques années plus tard (ça ne me rajeunit pas tout ça) il est toujours là. Comme aux premiers jours, il nous berce de musique hip-hop avec quelques touches reggae par-ci par-là. De retour en ce début d’année 2011 avec Legalize It, les huit lascars n’ont pas fini de nous épater.

Treizième année pour le collectif et il nous concocte encore des pistes comme « My Garden« , idéal pour se poser dans son canapé et juste prendre du plaisir avec des sonorités « exotiques ». Pourtant l’accrochage n’était pas gagné puisque « Stonetown » ne m’avait pas donné envie de continuer plus loin, la faute à une partie « chant » trop lassante mais j’ai bien fait de me raviser puisqu’on retrouve également « Rise Above » ou encore « Gangja Daze » qui redorent le blason du hip-hop en nous servant des sons et des beats que l’on retrouvait à l’âge d’or des excellents rappeurs, dans les 90′ c’était tellement mieux tout ça.

Kottonmouth Kings et plus particulièrement Legalize It nous ramène quelques temps en arrière tout en gardant le goût du jour, c’est un peu une prouesse ces temps-ci.

Méchet Jean

Tracklist :

  1. Stonetown
  2. My Garden
  3. Rise Above
  4. Soon Come
  5. Gangja Daze
  6. Defy Gravity

Cover de lalbum

Après un premier album synonyme de consécration sur la scène française revoici Sexion D’Assaut et plus particulièrement En Attendant L’Apogée. En attente de ce moment le collectif, bien que dans la tourmente, a toujours su rester fidèle à leur flow. Il a su faire face à des multiples attaques venant surtout de la presse, mais également à la boude-attitude des organisateurs d’événements qui a eu pour effet moult abandons de concerts. Bien qu’au fond du trou les huit membres soudés, renaissent avec cette sortie pleine de panache et de punchline en guise de réponse aux multiples accusations.

Loin d’être aussi bon public que L’École des points Vitaux de par son côté engagé, engagé avant tout à leur cause par certaine pistes comme « Cramponnez-vous » dans laquelle ils clament haut et fort <ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, nous sommes vivants donc vous êtes morts> faisant probablement référence aux allégations sur l’homophobie dont ils ont été victimes. Mais dans cet album ils ne font pas que se défendre, ils savent aussi donner du percutant aux auditeurs, « Breh » ou encore « O’Brothers » sont de vraies bombes avec d’excellentes punchlines. Ce qui est surprenant c’est qu’ils savent aussi faire des titres poignants et « Noir » en est le parfait exemple.

Nous pourrions croire que cet album est loin du précédent mais il n’est pas pour autant mauvais, ils ont juste fait ce qu’un rappeur doit souvent faire dans les coups durs en extériorisant les sentiments à travers des textes chocs. Un peu plus engagé, sans doute touché par tout ce remue-ménage causé durant 2010, il n’en reste pas moins que Sexion D’Assaut est loin d’être mort et ne compte pas rester les bras croisés.

Méchet Jean

Tracklist :

  1. Paris va Bien
  2. Mais Qui T’a Dit ?
  3. BSS
  4. Breh
  5. Traque
  6. Vu La Haine que J’ai
  7. Ra-fall
  8. Le Relais
  9. A.D
  10. À Bout D’Souffle
  11. Pas D’Chance
  12. Black Shady Part 2
  13. O’Brothers
  14. Flow D’Killer
  15. Cramponnez-vous
  16. Mamadou
  17. Instinct de Survie
  18. Boy’s In The Hood
  19. Noir
  20. Plus qu’un son

Doggumentary – Snoop Dogg

Publié: 2011/04/11 par unlimitymusic dans Critiques, Rap
Tags:,

 

Cover de l'album

À tour de rôle producteur de films porno, acteur de films hollywoodiens ou encore acteur de publicité (Pepsi), le rappeur enfin non pardon, le Boss du rap mondial celui qui a lancé la Westcoast il y a déjà vingt ans nous revient avec un nouvel album, Doggumentary. Vous avez bien évidemment reconnu Snoop Dogg dans cette petite intro’ sinon il va falloir vous acheter une culture hip-hop ! Deux ans se sont écoulés depuis Malice N Wonderland, qui avait conquis plus d’une personne même les plus récalcitrants, on pourrait craindre une certaine perte de vitesse ainsi qu’une « facilité » de se reposer uniquement sur un nom et pourtant nous sommes vite remis en place par ce nouveau bijou.

Qualification nullement volée même si, il est vrai que sur vingt-et-une pistes nous pouvons facilement en virer cinq ou six dont « Boom » en featuring avec T-Pain qui pour moi est d’un plat et d’un ennui horrible. Enfin nous allons surtout aborder les morceaux qui nous donne un petit extase comme « The Way Life Used To Be » où le proxo’ du rap n’a pas fini de nous en donner pour notre argent, pour une fois que les rôles sont inversées en tout cas c’est une composition dynamique avec un flow régulier et enjoué, de même pour « Take U Home » où des sonorités funk viennent se greffer agréablement. Des sons changeants ? C’est aussi ce que l’on a sur « Superman » avec un fort attrait pour la country.

Vous l’aurez compris, Snoop Dogg reste le rappeur le plus surprenant qui soit, il est capable de nous faire avoir un orgasme ou de nous ennuyer mais en tout cas il ne laisse jamais indifférent.

 

Méchet Jean

 

Tracklist :

1. Toyz N Da Hood’(Feat Bootsy Collins)
2. The Way Life Used to Be
3. My Own Way (Feat Denaun Porter)
4. Wonder What It Do
5. My Func House
6. Peer Pressure
7. I Don’t Need No B- (Feat Devin The Dude & Kobe)
8. Platinum (Feat R. Kelly)
9. Boom (Feat T-Pain)
10. El Lay (Feat Marty James)
11. We Rest In Cali
12. Gangbang Rookie (Feat Pilot)
13. This Weed Iz Mine (Feat Wiz Khalifa)
14. Wet
15. ‘Take U Home’ (Feat Too $hort, Kokane & Daz Dillinger)
16. Sumthing Like This Night (Feat. Gorillaz)
17. Superman (Feat Willie Nelson)
18. Eyez Closed (Feat Kanye West & John Legend)
19. Raised In Da Hood
20. It’s D Only Thang
21. Cold Game (Feat LaToya Williams)

American Tragedy – Hollywood Undead

Publié: 2011/04/09 par unlimitymusic dans Critiques, Rap
Tags:,

 

Cover de l'album

La première fois que j’avais entendu ce groupe c’était en 2008 et leur tout premier album, je dois bien avouer que musicalement ils ont connus une évolution assez exceptionnelle puisqu’aujourd’hui plus aucune piste ne souffre de négligence dans son travail de composition. Je trouvais qu’à l’époque ça manquait de style, maintenant ce défaut est corrigé ! Dieu merci, cet American Tragedy est loin d’en être une, bien au contraire.

 

Niveau inspiration tout d’abord, on retrouve un peu tous les « fléaux » de la société actuelle, à savoir le sexe, la débauche, l’alcool et la drogue. Une belle vie de rock star en somme, le tout posé sur des flow hip/hop et parfois même des beat, de quoi passer un grand moment musical.

Niveau écoute, on sent des sonorités rock presque même métal sur des pistes comme « Been To Hell » qui ouvre le bal avec des lyriques puissantes sur le refrain. On peut dire que le plus de cette release est cette capacité à enchainer les sonorités et à les enfiler comme des perles, puisque « Apologize » vient sonner le glas avec un petit réveil très « electro » sur des bases parfois R’n’B. Nous avons aussi droit à quelques petites balades posées comme « Bullet » avec sa petite intro’ à la guitare acoustique presque reggea et James Bluntien.

On peut donc en conclure que cet album est le meilleur que Hollywood Undead nous ait pondu depuis 2008 avec des ingrédients toujours plus explosifs ! Est-ce la bonne année pour la musique « fusion » ? En tout cas c’est bien parti.

 

Méchet Jean

 

Tracklist :

  1. Been To Hell
  2. Apologize
  3. Comin’ in Hot
  4. My Town
  5. I Don’t Wanna Die
  6. Hear Me Now
  7. Gangsta Sexy
  8. Glory
  9. Lights Out
  10. Coming Back Down
  11. Bullet
  12. Levitate
  13. Pour Me
  14. Tendencies

 

Cover de l'album

Il y a des jours où notre côté geek ressort plus que d’habitude, parfois c’est à cause d’une musique ou carrément d’un album. Aujourd’hui on a eu le malheur de me parler du groupe ManiacX et plus particulièrement de Crazy Sounds With The Aliens dans lequel on retrouve une forte base de hip/hop, mélangé avec du 8-bit. Pour le petit focus du trio, ils sont originaire de Cannes et composent à partir de beaucoup de sonorités, souvent à base de hip/hop, crunk, rock mixées à des sons de jeux vidéos ou encore de cartoon, ils ne sont malheureusement pas très connus en France, ce qui est bien dommage.

Dès les premières notes jouées, nous décollons avec eux dans cet ovni musical qu’est ce nouvel opus !

Pour moi ce sera mon dépucelage avec ManiacX et à peine la première écoute achevée, je ne peux que m’extasier devant le travail effectué dans les compositions notamment sur les chansons « Blues Bitches » où j’ai eu beaucoup de mal à retenir mon sérieux, à cause d’une certaine personne qui est partie loin en me déclarant « dans celle-ci on dirait un peu du Final Fantasy, tu sais quand Cloud chevauche un Chocobo dans une plaine et qu’un méchant leur tombe dessus … », du coup c’est un fait marquant pour moi et j’espère que lorsque vous l’entendrez vous vous rendrez compte également que c’est une piste intéressante. Ensuite il y a « Video Games » sur laquelle on croirait allumer sa NES, le tout accompagné par un chant en anglais très juste, avant de changer de plateau pour finir dans un château draculien où nous sommes accueilli par un rire sadique sur « Try It« . Il semble qu’il y ait une trame à suivre pour comprendre l’univers et le décor planté. À un moment nous nous retrouvons même devant un morceau à forte consonance hip/hop avec quelques paroles en français qui sont pour le moins percutantes avec « Spend My Money« . Ce qui interpelle chez ce groupe c’est cette facilité de nous faire passer pour plus geek qu’on ne l’est car on se surprendrait presque à danser sur du Tetris, vous voyez le genre ?

En tout cas on ne lasse pas d’écouter et de bouger sur cet album qui sera sans doute à ce jour, le meilleur du groupe (en attendant la suite). Une énergie et une bonne humeur aussi communicative ne peut que laisser les auditeurs ébahis !

Tududududu *bruit de 8-bit*

Méchet Jean

 

Tracklist :

  1. Crazy Sounds With The Aliens
  2. Blues Bitches
  3. Video Games (Ft Puppetmastaz)
  4. Miss My Plane
  5. Try It
  6. Me and My Girl
  7. Freaks Unit (Ft Crest, Cranky, The Wizard & Mr Maloke)
  8. Child Story
  9. Spend My Money (Ft Puppetmastaz)
  10. Super Sharp Shooter
  11. Wear My Clothes
  12. Cartoon Boy
  13. Alcohol

Shaolin vs Wu Tang – Raekwon

Publié: 2011/04/06 par unlimitymusic dans Critiques, Rap
Tags:,

Cover de l'album

The Chef Raekwon, l’un des neufs du Wu Tang Clan nous revenait cette année avec son nouvel album, Shaolin vs Wu Tang. Probablement le seul membre du collectif à nous offrir des sorties régulières et pourtant … Parfois on aimerait que les artistes prennent plus de temps pour mettre en œuvre des choses différentes mais que voulez-vous quand nos sons envahissent les rues de chaque ville américaine depuis déjà vingt ans, il est difficile de se détacher de son hip/hop. C’est sûr il y a du bon dans cet album, notamment du côté des nombreux feat mais c’est quelque peu téléphoné, lorsqu’on suit l’artiste depuis ses débuts on s’attend à ce résultat et c’est bien là le défaut principal de Shaolin vs Wu Tang.

Niveau concept c’est quelque chose de frais avec des petits dialogues qui parsèment les compo’, des petits sons de combats qui ne sont pas sans rapeller le film du même nom.

Côté chanson donc, les featuring sont juste énormes avec la présence de Ghostface Killah, Busta Rhymes, Nas ou encore Method Man et il ne faut pas oublier les productions qui sont tout aussi prestigieuses.

Les années passent et seules les légendes restent, nul doute que ce sera également le cas de Raekwon et de ses multiples chef d’œuvre dont son célèbre Only Built 4 Cuban Link. Celui qui aura inspiré la nouvelle génération de rappeur est loin de passer le flambeau puisque des prochaines sorties sont déjà prévues.

 

Méchet Jean

 

Tracklist :

1. Shaolin VS Wu-Tang
2. Every Soldier In The Hood ft. METHOD MAN
3. Silver Rings ft. GHOSTFACE KILLAH
4. Ferryboat Killaz
5. The Scroll
6. Masters Of Our Fate ft. BLACK THOUGHT
7. Rich And BlackL ft. NAS
8. Butter Knives
9. Crane Style ft. BUSTA RHYMES,
10. Chop Chop Ninja ft. INSPECTAH DECK, ESTELLE
11. From The Hills ft. METHOD MAN, RAHEEM DEVAUGHN
12. Last Train To Scotland ft. LLOYD BANKS
13. Rock N Roll ft. JIM JONES, GHOSTFACE KILLAH, KOBE
14. Molasses ft. RICK ROSS, GHOSTFACE KILLAH
15. Dart School
16. Snake Pond
17. Wu Chant (Outro)

 

Travis Barker et ses VIP

Publié: 2011/03/19 par unlimitymusic dans Critiques, Rap
Tags:,

 

Cover de l'album

 

Rapcore, subtil mélange entre deux genres rivaux et opposés par tous les fans et pourtant parfois, on a une petite éclaircie, une sorte d’arche de Noé qui échappe aux déluges de la banalité entreprit de part et d’autre. Vous aviez compris que je parlais du rap et du rock, non ?

Toujours est-il que cette mode de mélanger ces deux frères ennemis ne date pas d’aujourd’hui, d’autres s’y sont cassés les dents, c’était avant, avant que Travis Barker ne débarque avec sa troupe de VIP et son Give The Drummer Some, une sorte de compilation réunissant tous les meilleurs showmen du milieu hip/hop sur fond de batterie.

Jetons un coup d’œil à cette liste d’invités qui est assez ahurissante : Lil Wayne, Rick Ross, Pharrell, RZA et Snoop Dogg pour ne citer qu’eux, un casting à la hauteur de ce disque !

Rien n’est laissé au hasard avec Travis, qui décidément se fait bien à cet univers accompagné de MC, comme le montre « Can a Drummer Get Some » où Lil Wayne donne la réplique vocale aux battements frénétiques d’une batterie décidément au-dessus de tout.

« If you Want To » est clairement à l’image des performeurs puisque c’est exactement ce que font Pharrel et Lupe Fiasco dans leur domaine, cette fois-ci c’est accompagné du maitre de la baguette des Blink 182.

« Carry It« , celle que je préfère puisque non seulement on a le droit à deux membres du Wu-Tang Clan qui donne de la voix mais aussi à un solo de guitare, imparable !

Snoop Dogg et Ludacris qui collaborent sur « Knockin‘ » on en reste sur les fesses, tout comme le son « ghetto » et chaotique de « Jump Down« , ça donne quelque peu de cohérence dans ce petit monde.

Avec tout ça on en oublierait presque la présence de Slash sur le titre « Saturday Night« , parce que si il y a bien quelque chose qu’on peut tirer de cet album, c’est le plaisir que l’on prend à écouter chaque piste où l’on retrouve toujours des artistes à leur apogée musicale.

On ne va pas déblatérer des jours sur une merveille pareille, il faut l’écouter que vous soyez rockeur ou rappeur dans l’âme, il y en a pour tous les goûts !

Méchet Jean

 

Tracklist :

01. Can A Drummer Get Some (feat. Lil Wayne, Rick Ross, Swizz Beatz & Game)
02. If You Want To (feat. Pharrell & Lupe Fiasco)
03. Carry It (feat. RZA, Raekwon & Tom Morello)
04. Knockin’ (feat. Snoop Dogg, Ludacris, E-40 & Dev)
05. Jump Down (feat. The Cool Kids)
06. Devil’s Got A Hold (feat. Slaughterhouse)
07. Let’s Go (feat. Yelawolf, Twista, Busta Rhymes & Lil Jon)
08. Saturday Night (feat. Transplants & Slash)
09. Cool Head (feat. Kid Cudi)
10. Raw Shit (feat. Tech N9Ne & Bun B)
11. Just Chill (feat. Beanie Sigel, Bun B & Kobe)
12. Beat Goes On / I Play The Drums (feat.Cypress Hill)

Bonus :

13. On My Own (feat. Corey Taylor)
14. Don’t Fuck With Me (feat. Paul Wall, Jay Rock & Kurupt)
15. City of Dreams (feat. The Clipse & Kobe)
16. Misfits (feat. Steve Aoki)