Archives de la catégorie ‘Rock’

Cover de l'album

Le Temps suspendu, trois ans d’attente pour avoir le nouveau bébé des Hurlements D’Léo … Un changement de line-up et des instants de pénurie qui auront pourtant permis au groupe de se sublimer, là est la bonne nouvelle car le contenu est largement à la hauteur de la patience des fans. Bordel de Luxe fait parti de ces albums à ne rater sous aucun prétexte en cette année 2011 !

Un son rock allié à des textes qui vous tiraillent littéralement les tripes, c’est ce qu’il faut retenir de ces douze pistes. Une atmosphère intimiste vient se répandre sur cette galette, ce qui n’est pas plus mal puisque avec un peu d’imagination on pourrait se croire sur la terrasse d’un café de la place Pigalle entouré de jolies filles. Ça sent le bon vieux Paris comme on l’aime !

Cuivre, corde, tambour, tout y est pour s’accorder à dire que ce n’est pas un simple groupe mais un magnifique orchestre, qui compose pour nous des morceaux qui devraient figurer dans n’importe quelle playlist d’amoureux de rock/java/chanson française. De ce côté aussi on peut affirmer que Les Hurlements D’Léo a franchi un pallier, moins de chichi, plus de percutant et de mordant c’est comme cela qu’on les aime finalement.

Malgré une attente qui pouvait paraître interminable, les titi bordelais reviennent avec ce nouvel album, Bordel de Luxe, bien plus abouti que les autres. Un mal pour un bien pour un groupe plein de promesses.

Méchet Jean

Tracklist :

  1. Bordel de luxe
  2. De l’allure
  3. Ticket pour le chaos
  4. La valse de Copenhague
  5. La Haine
  6. Trader of love
  7. No hier
  8. L’allumette facile
  9. Black heart in procession
  10. El Fuego
  11. Grand Merci
  12. Avril sur le Nil
Publicités

It Feels So Good – Steve Tyler

Publié: 2011/05/12 par unlimitymusic dans Critiques, Rock
Tags:,

Cover du single

Après les effluves de rumeurs d’un fameux nouvel album inexistant d’Aerosmith (ils nous le promettent depuis 2004, on sait bien que ça va tomber mais il est peut-être temps d’arrêter d’attendre comme des crétins en leur trouvant toutes les excuses possibles si ce n’est le manque de créativité ou de réelle envie), il fallait bien que le charismatique Tyler fasse parler de lui. Enfin, déjà, s’être engueulé avec son groupe parce qu’il préfère aller évaluer des faux talents à la Nouvelle Star américaine histoire de remplir son compte en banque et qu’on le voit encore plus sur les écrans ne lui a pas suffit, il fallait qu’il continue et qu’en feintant la nouveauté, il nous sorte un morceau de derrière les fagots, que la bande à Joe Perry a toujours refusé tellement ils le trouvaient mauvais. (It) feels so good sent le gros tube de l’été, qui va tenter de passer sur les plages et qui, espérons, va se planter monumentalement. Parce que c’est de la composition bien mauvaise, boite à rythme oblige. On ne crachera sur les performances vocales de Tyler, qui n’ont rien de mauvais, comme d’habitude, mais pour en faire ça. Je n’en dirai rien de plus, découvrez, les fans idiots trouveront sûrement l’occasion d’adorer, mais il ne faut pas exagérer, sans Aerosmith, Steven Tyler n’est rien, et il a clairement besoin de ses acolytes pour composer.

Angry Jim

Split N’ Shit – Iron Chic

Publié: 2011/05/02 par unlimitymusic dans Critiques, Rock
Tags:,

Cover de l'EP

Nouvelle semaine mais nous restons dans l’éveil des sens, comme vous avez dû le voir en ce moment on trouve d’excellents artistes rien que pour vous. Dans celle d’aujourd’hui j’aimerai vous parler du groupe Iron Chic et son nouvel EP Split N’ Shit qui est sorti en promotion de sa tournée européenne qui se déroule en ce moment même.

Phil Douglas donne de la voix sur la majorité des pistes en jouant sur sa « gravité » vocale notamment sur « Those Heads Are Our Heads » où la suavité alliée au dynamisme de l’instrumental donne un résultat excellent. D’ailleurs parlons des musiciens qui semblent eux aussi être mit à contribution et en avant sur « Climate Is What We Expect, Weather Is What We Get, … » et « Langoliers » même si cette dernière comporte plus de parties chantées, la guitare est plus « forte » que la voix. Pour finir cet EP, « Jet Ski (Bikini Kill) » une  voix étouffée qui fait une petite originalité même si c’est pas spécialement ce que l’on préférera dans l’écoute.

Trois pistes excellentes, une en déca mais au fond avec les groupes aussi géniaux on ne retiendra que le meilleur. Split N’Shit est un bon EP à déguster avant les beaux jours.

Méchet Jean

Tracklist :

  1. Those Heads Are Our Heads
  2. Climate Is What We Expect, Weather Is What We Get …
  3. Langoliers
  4. Jet Ski (Bikini Kill)

Fly By Nights – Brother

Publié: 2011/04/30 par unlimitymusic dans Critiques, Rock
Tags:,

Cover de l'EP

Brother est le groupe dont on en dit le plus grand bien en ce moment, il prône le bon rock’n’roll comme le faisait en son temps Oasis. Ce n’est pas un hasard si la presse anglaise a déclarée « que Brother a écrit les chansons qu’Oasis n’a pas eu le temps de faire », une comparaison plus que méritée tellement cet ep Fly By Nights est réussi !

Un petit quatre pistes rempli de sonorités puissantes et dynamiques, on ne peut même pas citer un exemple tellement c’est constant dans le haut niveau. On peut cependant dire que l’aisance dans l’instrumentale et la partie chant sont assez époustouflantes pour un jeune groupe, du plaisir dans les oreilles… C’est ça Brother, du bon rock comme on l’aime et comme on aimerait qu’il soit plus souvent. Si je devrais choisir une piste je dirai « Darling Buds Of May » parce qu’elle ouvre parfaitement bien l’ep, en ressortant de manière positive les influences de la scène anglo-saxonne ou tout du moins lorsqu’elle était à son apogée.

Brother se montre digne de ses prédécesseurs en nous offrant cet EP.

Méchet Jean

Tracklist :

  1. Darling Buds Of May
  2. High Street Low Lives
  3. Fly By Nights
  4. David

Gospel – Fireworks

Publié: 2011/04/29 par unlimitymusic dans Critiques, Rock
Tags:,

Cover de l'album

Ça faisait un bail que je ne vous avez pas gâtés en vous sortant une grosse exclue en matière de chronique, je répare cette erreur dès aujourd’hui avec celle du dernier album de Fireworks qui se nomme Gospel !

Ce groupe avait fait beaucoup parlé de lui avec son premier opus, All I Have To Offer Is My Own Confusion, par son côté punk bon public il avait réuni pas mal de nouveaux adeptes mais pourtant ça ne semblait pas satisfaire notre petite bande, une nette évolution se fait ressentir dans Gospel. Qu’en penseront les fans des premiers jours ? Cette nouvelle sortie aura-t-elle autant de succès ? Autant d’interrogations qui semblent être balayées dès la première écoute.

Pour avoir apprécié le premier album, j’ai été étonné par ce nouveau skeud. Il semblerait que Fireworks ait mis davantage l’accent sur le chant qui semble toujours aussi fougueux tout en ayant une certaine netteté dans les graves. Une certaine stabilité vocale ne fait pas de mal et ça se ressent sur des pistes comme « Arrows » ou encore « Teeth » qui sont absolument magnifiques à entendre surtout la dernière nommée car elle possède un côté punk sudiste prononcé et cela ne peut se faire qu’avec la présence d’excellents musiciens. De ce point de vue aussi il y a une légère évolution, les compositions semblent plus travaillées, l’exploitation des capacités de la bande semble avoir atteint son paroxysme tant la qualité instrumentale se fait présente sur « Xs on Trees » où l’on commence délicatement avant de chuter dans des sonorités complétement inédites, ce qui n’est pas plus mal en fin de compte. Cependant l’innovation ne veut pas forcément dire renier son empreinte artistique, « We’re Still The Pionners » en est la preuve et le pire c’est qu’on ne peut qu’approuver le titre lorsque l’on entend les pitchs de Mckinder sur des pistes telles que « Summer » mais encore « The Wild Bunch« . Rien de comparable avec le premier album qui partait dans tous les sens, non, ici on a une certaine cohérence dans les compositions qui sont mieux travaillées c’est ainsi, qu’à mon sens, on ressent le réel talent de Fireworks.

Gospel n’est pas une suite de All I Have To Offer Is My Own Confusion, mais je suis certain que le 24 mai 2011 lorsque vous aurez écouté ce petit bijou vous tomberez sous le charme du « new style » que nous a concocté le groupe américain.

Méchet Jean

Tracklist :

  1. Arrows
  2. I Was Born In The Dark
  3. Xs on Trees
  4. We’re Still Pioneers
  5. Teeth
  6. Oh, Why Can’t We Start Old And Get Younger
  7. Summer
  8. Life Is Killing Me
  9. I Am the Challenger
  10. Paintings Of Paul Revere
  11. I Locked My Time Capsule
  12. The Wild Bunch

Action – Chaser

Publié: 2011/04/26 par unlimitymusic dans Critiques, Rock
Tags:,

Cover de l'EP

Si vous êtes habitués à la musique punk ce groupe ne doit pas vous poser de problèmes, bien qu’étant indépendant Chaser a su creuser son trou dans la pléthore de bandes keupon. Autrement, faisons une petite séance de rattrapage avec ce nouvel EP qui se nomme « Action« .

Après un album ayant reçu pas mal de bonnes critiques en 2010, Chaser nous revient donc avec toujours la même recette qui a fait leur succès. Des compositions courtes mais dynamiques aussi bien vocalement qu’instrumentalement ça fait mouche à tous les coups ! Dans cet EP on retrouve donc une vieille connaissance puisque la cinquième piste n’est autre qu’une version acoustique de « Status » où la voix de Mike LeDonne est mise en avant, de cette façon on peut s’apercevoir qu’elle convient parfaitement au style du groupe. Le style du groupe c’est quoi me demanderiez-vous ? Tout simplement un assemblage de riff furieux et de battements dynamiques alliés à une voix douce, posée qui se veut loin de la mode « scream » et « growl » à tout va. C’est ainsi que l’on prend du plaisir sur des chansons telles que « Awake » ou encore « In The Veins » mais ce qui est bien avec ce groupe c’est que l’on peut aussi avoir des pistes comme « Take This Shot » qui est une sorte de balade sur fond de guitare acoustique.

Un excellent EP pour bien débuter 2011 c’est tout ce que l’on pouvait attendre de Chaser, qui espérons le, viendra nous rendre une petite visite en France.

Méchet Jean

Tracklist :

  1. Action
  2. Take This Shot
  3. Awake
  4. In The Veins
  5. Status (acoustique)

The World As We Love It – Pushking

Publié: 2011/04/25 par unlimitymusic dans Critiques, Rock
Tags:,

Cover de l'album

Une ballade à la fnac, un petit passage au rayon CD côté hard rock/ metal, sans attendre grand chose. Ca m’a permis de trouver la pochette du dernier Within, que j’ai écouté et qui m’a bien fait rire, et de cet album, dans la session « nouveautés en écoute » sans quoi je ne l’aurai remarqué. Pochette anodine, sans fioritures mais avec inscrit des noms d’artistes qui m’ont fait tomber à genoux immédiatement. Un all-star project ? Mis à part le Jerry Lee Lewis, le dernier de ce genre que j’avais acheté était celui de Slash, la déception d’ailleurs en avait été grande, je me suis donc concentré sur une écoute « internet ».
Après une courte introduction très hard rock old school, on entame Nightrider avec un riff de folie, et le premier invité, Billy Gibbons, des ZZ top, groupe qui ne nous a rien apporté de bon depuis 20 ans, et à qui Pushking redonne une cure de jouvence. Un morceau explosif. Alors je me renseigne sur Pushking, groupe russe inconnu au bataillon qui pourtant est sur le marché depuis longtemps, et sur qui il va falloir très vite se pencher. Parce que le second morceau, It’ll be OK, nous fait découvrir leur vocaliste personnel, qui est plus que convaincant et invente Nuno Bettencourt, le virtuose d’Extreme, à la guitare.
Bref, occasion de voir ce que nos idôles sont capables de nous apporter aujourd’hui, c’est le grand Alice Cooper qui s’invite au miro sur Troubled love , encore un morceau plaisant qui nous laisse rêveurs sur le Welcome 2 my nightmare si attendu du Prince of darkness. Deux morceau plus tard, Cut the wire, c’est Paul Stanley de KISS qui se joint à la fête. Morceau assez adapté au groupe de l’invité, tous comme les autres, et même si Stanley est fatigué vocalement, la prestation du Hellfest 2010 étant ici confirmée, il sort largement son épingle du jeu, et la suite de Sonic Boom va être agréable. En plus de Nuno, Pushking invite d’autres guitaristes, Steve Vai par exemple, qui calme d’ailleurs son jeu excentrique pour bien s’adapter à l’ambiance « groupe », ce qui apporte une ballade plutôt niaise mais bien faite.
On retrouve Glenn Hughes, connu sur une courte période avec Deep Purple en 74, et qui depuis a eu une carrière plus qu’honorable, sur un Why don’t you où il apporte une voix suave, très « soul »et donnant un morceau à la fois calme et intense, probablement un des meilleurs de l’album. Maintenant, sautons quelques morceaux vers mon énorme coup de coeur, accompagné d’un des plus grands chanteurs du heavy metal, Udo ! Nature’s child est une bombe, dans la tradition Accept avec une personnalisation, la voix éraillée est ici ultra-puissante. Déçu par le nouveau single du gnome, Leatherhead, que je trouve mou et me fait peur pour le futur Rev Raptor annoncé en mai, je suis ici en phase avec Udo et raide dingue de ce morceau plein d’énergie. Et l’auditeur n’est pas au bout de ses surprises, on a Joe Lynn Turner, Jorn Lande et Steve Lukather qui feront partie des guests.
Après tout cela, difficile de conclure, the World as we love it sent bon la fraîcheur, reste la preuve qu’en 2011, on peut s’éclater sur du hard rock sans que ça semble réchauffé, et que les vieux sont loin d’être morts et risquent de nous surprendre. Long live rock n roll !
Angry Jim
Tracklist :
01. Intro
02. Nightrider – Billy F Gibbons (ZZ Top)
03. It’ll Be OK – Billy F Gibbons (ZZ Top) / Nuno Bettencourt (Extreme)
04. Troubled Love – Alice Cooper / Keri Kelli (Alice Cooper)
05. Stranger’s Song – John Lawton (ex. Uriah Heep) / Steve Stevens (Billy Idol)
06. Cut The Wire – Paul Stanley (KISS) / Stevie Salas (ex Bowie band)
07. My Reflections After Seeing The “Schindler’s List” Movie – Steve Vai
08. God Made Us Free – Graham Bonnet (ex. Rainbow, Alcatrazz)
09. Why Don’t You? – Glenn Hughes (ex Deep Purple)
10. I Believe – Jeff Scott Soto (ex. Journey)
11. Tonight – Glenn Hughes (ex. Deep Purple) / Joe Bonamassa
12. Private Own – Glenn Hughes (ex. Deep Purple) / Matt Filippini (Moonstone)
13. Open Letter To God – Eric Martin (Mr.Big)
14. Nature’s Child – Udo Dirkschneider (ex. Accept, U.D.O.)
15. I Love You – Dan McCafferty (Nazareth)
16. Head Shooter – Joe Lynn Turner (ex. Rainbow)
17. Heroin – Jorn Lande (Masterplan)
18. My Simple Song – Dan McCafferty (Nazareth)
19. Kukarracha – Joe Lynn Turner / Eric Martin / Glenn Hughes / Paul Stanley / Graham Bonnet / Steve Lukather (Toto)